Aulas nouveau stade parc ol foot

Jean-Michel Aulas dans son nouvel outil, le Parc OL

FICHE DE JEAN-MICHEL AULAS : PRÉSIDENT DE L’OLYMPIQUE LYONNAIS


Nom complet : Jean-Michel AULAS

Date et lieu de naissance : 22 mars 1949 à L’Arbresle (Rhône)

Profession: : Président de l’Olympique Lyonnais depuis 1987

Président de la société CEGID

Palmarès avec l’Olympique Lyonnais :

Équipe masculine :

Champion de France 2002, 2003, 2004, 2005, 2006, 2007 et 2008

Coupe de France 2008 et 2012

Coupe de la Ligue 2001

Trophée des Champions 2002, 2003, 2004, 2005, 2006, 2007 et 2012

Champion de France Ligue 2 1989

Coupe Intertoto 1997

Équipe féminine :

Ligue des Champions 2001, 2012, 2016 et 2017

Champion de France 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017

Coupe de France 2003, 2004, 2009, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017

Championnat du Monde des clubs 2012

 

jean michel aulas twitter tweet foot

Jean-Michel Aulas, grand adepte de Twitter sur son téléphone

BIOGRAPHIE DE JEAN-MICHEL AULAS : CEGID, OLYMPIQUE LYONNAIS, FORTUNE, TWITTER ET SA FEMME

Président emblématique de l’Olympique Lyonnais depuis 1987, Jean-Michel Aulas ne manque pas d’ambitions pour son club avec son nouveau stade, le « Parc OL ». Mais la saison 2016-17 a été compliquée et la concurrence s’intensifie en Ligue 1. Jean-Michel Aulas n’est pas épargné par les critiques notamment sur sa stratégie sportive et sa confiance envers Bruno Génésio. La saison prochaine s’annonce intense et palpitante pour l’OL et son président.

Pour la première saison complète de « son » club dans « son » stade , Jean-Michel Aulas rêvait certainement à mieux. Deuxième budget de Ligue 1, l’Olympique Lyonnais n’a jamais été capable de lutter contre les cadors du Championnat, l’AS Monaco et le Paris-Saint-Germain, ainsi que l’équipe surprise de la saison, l’OGC Nice. En Europe, après une élimination sans gloire en poule de Champions League, les Gones ont fait de l’Europa League leur objectif de la saison. Malheureusement, les coéquipiers de Maxime Gonalons ont chuté en demi-finale contre la jeune et talentueuse équipe de l’AJax Amsterdam (1-4 et 3-1).

Le président Aulas n’échappe pas aux critiques d’une frange des supporters lyonnais. Ces derniers ne comprennent pas le renouvellement de la confiance d’Aulas envers son coach Bruno Génésio. L’entraineur est critiqué pour ses lacunes techniques, son manque de charisme et son inexpérience. Le projet de Jean-Michel Aulas avec le business du Parc OL est de décorréler les résultats financiers de l’OL Groupe des performance sportives. Néanmoins, si le président lyonnais désire remplir son stade, ce qui n’a pas été le cas cette saison, les résultats sportifs doivent clairement s’améliorer.

Et à 68 ans (il est né le 29 mars 1949), Aulas souhaite rapidement que l’OL redevienne compétitif dans l’hexagone et en Europe avant prendre une retraite bien méritée.  Même, si l’entrée de Jean-Michel Aulas à la Fédération Française de Football lors de la dernière élection de Noël Le Graet laisse à penser que le président des gones n’est pas prêt de se retirer du monde du football. Retour sur le parcours de l’emblématique président lyonnais.

 

JEAN-MICHEL AULAS : DE LA FORTUNE AVEC CEGID AUX TITRES DE CHAMPION AVEC L’OL

Aulas champion de france ligue 1 lyon

Jean-Michel Aulas, ici avec Karim Benzema, septuple champion de France avec l’Olympique Lyonnais

Jean-Michel Aulas est rentré très tôt dans le monde des affaires. A 19 ans, il co-crée l’entreprise Cegi (Centre d’étude et de gestion par l’informatique) qu’il révendra deux ans plus tard. A 33 ans, le futur président lyonnais crée avec un associé une nouvelle entreprise, Cegid (Compagnie européenne de gestion par l’informatique décentralisé). La Cegid est l’origine de la fortune d’Aulas. La réussite de la Cegid présidée par Jean-Michel Aulas est immédiate. La société profite de la mise en place du plan comptable général (PCG) au début des années 80 pour se développer à grande vitesse et contribuer à la fortune d’Aulas . En 2007, Groupama devient actionnaire majoritaire de la Cegid mais Jean-Michel Aulas conserve son poste de président du groupe.

Dès 1987, la réussite du jeune dirigeant n’échappe pas à Bernard Tapie, célèbre homme d’affaires et président de l’Olympique Marseille. Interrogé par un journaliste lyonnais, Tapie déclare que Jean-Michel Aulas, fort de sa nouvelle fortune, est l’homme idoine pour redresser l’Olympique Lyonnais, qui se morfond en deuxième division. Aulas se laisse tenter et devient président de l’OL en juin 1987. A son arrivée, le natif d’Abresle dévoile des ambitions élevées en visant une qualification européenne trois plus tard. Finalement, en 1991, deux saisons après son retour dans l’élite, l’OL se qualifie pour une Coupe d’Europe. Dans les années 90, le club lyonnais alterne le bon et le moins bon : d’un côté, une seconde place en 1995 derrière les intouchables nantais et une finale de Coupe de la Ligue 1996 et le moins bon avec des modestes places en 1992 (16ème), 1993 (13ème) ou 1996 (11ème).

Dans la fin des années 90, le club lyonnais monte en puissance. Le président Lyonnais, conscient que sa fortune personnelle (384ème fortune française en 2016)  n’est pas suffisante pour atteindre les sommets, est en recherche d’investisseur. En 1999, le président de Pathé, Jérôme Seydoux entre dans le capital de l’OL groupe. Ce nouvel afflux d’argent est utilisé à bon escient par Aulas avec le recrutement du brésilien du FC Barcelone, Sonny Anderson. Le renfort de l’ancien monégasque fait passer l’OL dans une autre dimension sur les plans sportifs et médiatiques. L’OL remporte son premier titre depuis 1973 avec la Coupe de la Ligue en 2001.

L’Olympique Lyonnais domine outrageusement le football français des années 2000 avec sept titres consécutifs de 2002 à 2008 et des grandes soirées européennes à Gerland notamment contre le Real Madrid. L’OL vit son âge d’or et les stratégies économiques et sportives de Jean-Michel sont récompensées. Jean-Michel Aulas devient l’homme fort du football français et sa gestion de son club à l’instar d’une société est admirée, voire jalousée. Le bémol reste la scène européenne. Aulas ne concrétise pas son rêve de remporter une Coupe d’Europe. Les gones échouent trois années consécutives en quart de finale (2004 à 2006). Paradoxalement, le meilleur résultat européen de l’OL est la demi-finale de Champions League en 2010 contre le Bayern Munich alors que le club de Jean-Michel Aulas n’est plus dominateur dans l’hexagone.

 

JEAN-MICHEL AULAS : LE NOUVEAU STADE « PARC OL », LES CRITIQUES DES SUPPORTERS ET LA CONCURRENCE EN LIGUE 1

aulas génésio lyon foot ligue

Jean-Michel Aulas et l’entraineur de l’Olympique Lyonnais, Bruno Génésio

Jusqu’en 2010 et « l’accident industriel » Yoann Gourcuff, Jean-Michel Aulas continue de sortie le chéquier pour renforcer son équipe. Mais Lisandro Lopez, Michel Bastos et consorts ne sont pas à la hauteur de leurs glorieux prédécesseurs, Juninho, Michael Essien ou Florent Malouda.  Jean-Michel Aulas  concentre alors sa stratégie sur la construction de son nouveau stade, le Parc OL, avec des fonds privés.  Pour cela, Jean-Michel Aulas procède à l’introduction en bourse de l’OL Groupe en 2007. L’objectif est de dégager des fonds pour financer le stade. Coté sportif, le président lyonnais mise sur son performant centre de formation pour se maintenir dans le haut de tableau de la Ligue 1.

La saison 2014-2015 est pleine de promesse avec une seconde place obtenue par la jeunesse Lyonnaise (Alexandre Lacazette, Nabil Fekir, Samuel Umtiti…) derrière l’ogre parisien. Mais, l’espoir de devenir un concurrent sérieux du PSG à l’entrée dans le Parc OL début 2016 ne dure pas longtemps. La piètre première partie de saison 2015-16 incite Jean-Michel Aulas à démettre de ses fonctions le coach Hubert Fournier et d’opter pour une solution interne avec l’intronisation de Bruno Génésio. Ce dernier mène l’équipe à la seconde place de Ligue 1….à 31 points du club de la capitale. Contrairement aux clubs de la Cote d’Azur (Monaco et Nice), l’OL n’élève pas son niveau de jeu lors la saison 2016-17 et doit donc se contenter du 4ème place non qualifiable en Champions League. Cette saison sans relief en championnat explique la colère des supporters gones et leur volonté de changement à la tête de l’équipe.

Les supporters se lamentent d’autant plus que de nombreux clubs français effectuent des choix forts sur le poste d’entraineur ces derniers temps : l’AS Monaco avec Leonardo Jardim, le PSG avec Unai Emery, l’OGC Nice avec Lucien Favre, l’Olympique Marseille avec Rudi Garcia, Lille avec Marcelo Bielsa et même le FC Nantes avec Sergio Conceiçao puis Claudio Ranieri. Mais, Jean-Michel Aulas n’a pas pour habitude de recruter un entraineur renommé et de l’impliquer dans la stratégie sportive. Gérard Houllier, coach de 2005 à 2007, est l’exception en 30 ans de présidence d’Aulas. L’omniprésence présidentielle ajoutée à l’influence du conseiller historique Bernard Lacombe laisse peu de place à l’entraineur lyonnais. La cohabitation difficile entre Lacombe et Houllier nommé en septembre 2016 « conseiller extérieur » pousse Aulas à envisager de nommer un directeur « sportif ou technique ». Cependant, la description du poste par Aulas, « rôle d’ambassadeur », laisse à penser qu’il n’est pas prêt de déléguer la stratégie sportive.

Comme à son habitude, Jean-Michel Aulas mène le mercato lyonnais. Cet été, le transfert record de Corentin Tolisso au Bayern Munich et celui programmé d’Alexandre Lacazette vont renflouer les caisses du club mais risque de laisser un grand vide dans l’effectif. Le mercato s’annonce donc crucial pour la saison de l’OL. Jean-Michel Aulas peut compter sur les nouvelles recettes de son stade et de l’argent injecté par des investisseurs chinois en décembre 2016. L’équipe de Bruno Génésio devra rivaliser avec le PSG de Julian Draxler, l’AS Monaco de Falcao et l’OM de Florian Thauvin sans compter sur les outsiders niçois, bordelais et lillois. L’objectif de retrouver la Champions League s’annonce donc compliqué. Un autre objectif est d’accroitre l’affluence du Parc OL. Lors de la saison 2016-17, la fréquentation moyenne était de 38 500 spectateurs pour une capacité de 57 500 places. L’affluence a baissé de 10 000 spectateurs par rapport à la seconde partie de saison 2015-16.

JEAN-MICHEL AULAS : LA COMMUNICATION, SES TWEETS, L’OL FÉMININ ET SA FEMME NATHALIE ECHINARD

aulas femme lyon foot

Jean-Michel Aulas et sa femme Nathalie Echinardcer

Dès son arrivée à la présidence de l’OL, Jean-Michel Aulas considère la communication comme un élément primordial. Le président adopte une communication offensive dans les médias envers notamment les clubs concurrents et les arbitres. L’objectif d’Aulas est de défendre l’institution lyonnaise. Aulas se met en avant pour ne pas exposer les joueurs et l’entraineur, en n’hésitant pas par moments à être de mauvaise foi. Avec le développement d’internet et des réseaux sociaux, Jean-Michel Aulas  adapte sa communication. L’OL est devenu expert dans les communiqués officiels cinglants sur son site internet. L’autre terrain de jeu privilégié de Jean-Michel Aulas est Twitter. Inscrit sur le réseau social depuis septembre 2011, le président Lyonnais en est un utilisateur régulier. Les tweets d’Aulas ne laissent pas indifférents. Il n’hésite pas à se lancer dans des débats avec toute personne critiquant l’institution lyonnaise.

Les échanges de tweets d’Aulas avec des supporters adverses, particulièrement stéphanois, ou des consultants comme Daniel Riolo (Rmc) ou Pierre Ménès (Canal +) restent savoureux. Le dirigeant lyonnais chambre facilement en se montrant parfois agressif voire infantilisant. Comme dans les médias traditionnels, Aulas conteste des décisions arbitrales via Twitter en cas de faits défavorables à l’institution OL. Le président Lyonnais s’est également fait remarquer sur Twitter en « draguant » des joueuses américaines pour l’équipe féminine lyonnaise. Après Alex Morgan contactée sur Twitter puis recrutée pour une pige cette saison, Jean-Michel Aulas tente de se rapprocher d’une autre vedette américaine du football féminin, Allie Long. Le tweet d’Aulas est peu apprécié par son club Portland, et la fédération américaine de soccer.

L’équipe féminine, intégrée en 2004 à l’Olympique Lyonnais est la fierté d’Aulas. A défaut de remporter des trophées chez les hommes – une Coupe de France et un trophée des champions en 2012 – depuis le dernier titre en 2008, Aulas se console avec les filles. L’équipe lyonnaise est quadruple championne d’Europe (2011, 2012, 2016 et 2017) et vient de réaliser deux triplés (Championnat, Coupe d’Europe et Coupe de France) consécutifs.

Marié au début des années 80 avec sa première femme, Jean-Michel Aulas divorce en 1993. Son fils, Alexandre, né en 1986, travaille dans sa holding, ICMI, depuis 2011. Jean-Michel Aulas apprécie travailler en famille. Ainsi, sa femme actuelle, Nathalie Echinard est directrice des marchés sectoriels de Cegid. La femme de Jean-Michel Aulas est également présente au matches de l’Olympique Lyonnais et s’installe au coté de son compagnon dans la tribune présidentielle. Jean-Michel Aulas et sa femme affectionne également les virées de fin de saison à Saint-Tropez. Le président lyonnais a pour habitude d’emmener ses équipes dans le Var pour fêter les réussites de ses équipes. La femme d’Aulas immortalise ces moments de convivialité et de communion en tweetant des photos sur le réseau social. Ce qui doit plaire au Tweetos Jean-Michel Aulas.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *